29 avril 2019

Volunteer of the week: Bruno Vermeire

Nom : Bruno Vermeire

Âge: 55 ans

Localité : Anvers

Club : Golf club Beveren

Handicap: 18.5

 

Que faites-vous dans la vie quotidienne ?

Je travaille comme Area Sales Manager pour une multinationale américaine.

Qu’aimez-vous le plus au golf ?

Je trouve l’aspect mental très intéressant, ce sera toujours un combat contre soi-même. Le silence et l’environnement verdoyant pendant la partie m’apportent aussi du repos.

Comment vous êtes-vous retrouvé au BKO et pourquoi avez-vous voulu y coopérer ?

Via Golf Vlaanderen et je voulais moi-même depuis longtemps participer à une grande compétition internationale. Quand le BKO a été organisé en Belgique, j’ai été immédiatement sauté sur l’occasion. Enfin, après 18 ans, un tournoi de haut niveau en Belgique grâce à PietersProductions.

L’année dernière, vous faisiez partie de la famille BKO, comment avez-vous vécu cette première édition? Pensez-vous que l’événement était un succès ?

L’année dernière, c’était une première édition réussie pour moi et j’étais vraiment heureux d’avoir pu vivre cela.

Quelles étaient vos principales tâches ?

Notre club de golf était responsable du trou n°15 et j’étais le capitaine de trou.

Quel est votre meilleur souvenir de l’année dernière ?

Le premier et unique “hole in one” sur notre trou du Suédois Pontus Widegren. C’est génial que j’aie pu vivre ça. Nous avons aussi eu un très bon groupe de maréchaux et vous apprenez à mieux vous connaître et surtout à vous apprécier pendant ces quatre jours.

Quel était votre joueur préféré au BKO18 et qui aimeriez-vous voir au BKO19 ?

Bien sûr, nos compatriotes, mais je suis aussi un supporteur de Soren Kjeldsen.

Vous êtes-vous amusé et qu’est-ce qui vous a décidé de revenir cette année ?

C’était une très belle expérience pour moi et cela m’a encouragé à aider à l’Open de Turquie l’année dernière. J’en ai un très bon souvenir et le BKO 2019 ainsi que l’Open de Turquie sont marqués dans mon agenda.

Recommanderiez-vous à d’autres de devenir bénévole chez BKO et pourquoi ?

C’est certainement une occasion unique de suivre de près un tournoi de haut niveau en Belgique et d’en faire partie.

Qu’est-ce qui, selon vous, rend le BKO unique ?

La formule est unique, je pense personnellement que cela crée plus de tension.

Pourquoi tout le monde devrait venir à BKO ?

C’est une occasion unique d’assister à un tournoi de haut niveau.

Quelle est votre meilleure expérience de golf ou club où vous avez joué ?

Une partie de golf au Celtic Manor au Pays de Galles. J’y ai joué en 2010 où la Ryder Cup y avait été jouée cette année-là. L’année dernière, j’étais maréchal de trou pour la première fois aux BKO et Turkish Open et ce fut une très belle expérience.

Qu’attendez-vous le plus pendant le BKO19 ?

La grande ambiance qui règne entre tous les bénévoles.