16 avril 2019

Volunteer of the week: Christophe Dejongh

Nom : Christophe Dejongh

Âge: 43 ans

Localité : Beveren

Club : Golf Puyenbroeck

Handicap: 21,6

 

Que faites-vous dans la vie quotidienne ?

Responsable d’un magasin d’ordinateurs Exellent / Telenet-Center (Blue Sky Computing)

Depuis combien de temps jouez-vous au golf ?

Je joue au golf depuis fin 2012, j’ai atteint mon GVB aux alentours de mai 2013.

Qu’est-ce que vous aimez le plus au golf ?

L’atmosphère, la dépendance au jeu. Chaque tour est différent, avec des personnes différentes, des situations différentes. Je pense que l’aspect social est une partie très importante du jeu.

Comment vous êtes-vous retrouvé au BKO et pourquoi avez-vous voulu y coopérer ?

L’an dernier, Golf Puyenbroeck m’a demandé si je voulais prendre des responsabilités pour notre golf et prendre part à l’histoire BKO. J’ai accepté à deux mains, même si c’était avec un peu de peur de l’inconnu. Par la suite, c’est devenu un véritable succès.

L’année dernière, vous faisiez partie de la famille BKO, comment avez-vous vécu cette première édition? Pensez-vous que l’événement était un succès ?

En un mot, c’était  » fantastique « . L’atmosphère, la solidarité…. tout s’est parfaitement déroulé. Bien qu’il faut dire que nous avions sous-estimé les longues journées et le froid du matin.

Quelles étaient vos principales tâches ?

En tant que responsable du trou 6, j’ai essayé de gérer au mieux mon trou. S’assurer que les bénévoles occupent les postes nécessaires au moment où ils en ont besoin et que l’atmosphère soit maintenue (bien que les bénévoles aient fait de leur mieux par eux-mêmes).

Quel est votre meilleur souvenir de l’année dernière ?

La solidarité des volontaires (l’armée rouge) – l’ambiance était super.

Quel était votre joueur préféré au BKO18 et qui aimeriez-vous voir au BKO19 ?

J’ai aimé Nicolas Colsaerts, j’ai vu son eagle sur un PAR4, où il a atterri près du drapeau avec un drive d’environ 300m. En tant qu’amateur, vous serez remis en place et vous réaliserez ce que ces pros font.

Vous êtes-vous amusé et qu’est-ce qui vous a décidé de revenir cette année ?

Malgré le fait que nous étions tous épuisés après le BKO précédent, il y avait beaucoup de bénévoles du Golf Puyenbroeck qui sont venus me demander s’ils pouvaient participer à nouveau. Cela m’a tout de suite convaincu de reprendre le poste de responsable de trou, cette année sur un PAR 5, nous l’at-tendons tous avec impatience !

Recommanderiez-vous à d’autres de devenir bénévole chez BKO et pourquoi ?

Oui, bien sûr, vous serez au premier rang lorsque les meilleurs joueurs de golf européen passeront ! L’ambiance entre les bénévoles est fantastique et le sentiment de convivialité qui règne dans le club de golf entre nous est très bonne, tout le monde en a parlé pendant des semaines !

Qu’est-ce qui, selon vous, rend le BKO unique ?

La formule de jeu, une petite erreur et tout peut être fini ! Inexorable et donc très excitant. Chaque joueur joue sur la corde. Parfois tu gagnes, parfois tu perds… la tension qui l’accompagne en fait un événement unique pour le joueur et le public.

Qu’attendez-vous le plus pendant BKO19 ?

La liste des participants ! Grâce au précèdent BKO, j’ai appris à connaître beaucoup de nouveaux joueurs, vous suivez donc l’European Tour de beaucoup plus près. Je pense que lorsque le nouveau BKO démarrera, j’apprendrai à connaître beaucoup plus de joueurs par leur nom et j’ai hâte de les voir en ‘live’.